les lettres : apprendre leurs noms et les reconnaître dans leurs 4 graphies

Avec quel matériel travailler ?

L'idéal est de réunir plusieurs supports afin de pouvoir proposer de la variété pour renouveler l'attrait des jeux et de passer aussi par le côté sensoriel/tactile pour aider la mémoire.

Suivant le public à qui on destine l'activité, on pourra réfléchir à des supports qui facilitent la manipulation et sont plus ou moins durables. Plus les lettres seront petites, plus elles seront difficiles à attraper, elles peuvent être aussi difficiles à prendre si elles sont trop grosses. De petites pierres seront plus faciles à prendre que des cartes qu'il faut soulever/faire glisser et qui s'abîment plus facilement (si elles sont mises à la bouches, pliées, déchirées, tripotées sur les coins etc.). Des lettres aimantées faciliteront les activités avec les enfants qui ont du mal à contrôler leurs gestes et défont avec un bras qui passe ce qu'ils venaient de faire.

Dans tous les cas il vaut mieux prévoir des séries de lettres avec les lettres les plus courantes en plusieurs exemplaires pour pouvoir les utiliser dans des activités où on écrit des mots.

les solutions faciles et rapides

1. Acheter des boîtes de lettres toutes prêtes, comme les lettres aimantées pour tableau par exemple.

2. Récupérer des lettres dans des jeux qu'on a déjà : jeux éducatifs pour enfants, scrabble, cubes pour bébés... A la saison des vides greniers, on peut faire le tour pour acheter des jeux éducatifs parfois peu intéressants mais à tout petit prix pour en récupérer les lettres.

3. Utiliser des tampons de lettres dans les activités qui le permettent (veiller à ce que la lettre apparaisse sur le dessus du tampon pour que l'enfant puisse l'orienter au moment de tamponner).

4. Utiliser des perles avec des lettres, ou encore des pâtes alphabet si la motricité fine des enfants est suffisamment développée.


les solutions maison

1. Avec des galets

Il faut aller ramasser de jolis galets bien lisses dans la nature (bord de lac, de canal, plage...) et les laver (autant pour l'hygiène que pour que ce qu'on va mettre dessus adhère bien).

On peut choisir de les garder naturels ou de les peindre de plusieurs couleurs (utiliser de la peinture acrylique pour que ça tienne).

Ensuite on a de nombreuses options pour "écrire" les lettres selon ce qu'on a à disposition et selon si on souhaite faire participer les enfants à la fabrication, google images fourmille d'idées sur le sujet. Par exemple :

  • avec des feutres indélébiles, des Posca pointe 0,7
  • avec de la peinture en relief en applicateur comme la peinture Tulip
  • avec des lettres découpées dans des magazines et collées au vernis colle

2. Avec des bouchons de bouteilles de lait

Selon l'utilisation qu'on souhaite en faire, on pourra coller les lettres sur les bouchons ou à l'intérieur.

 

  • en écrivant avec un feutre indélébile
  • en collant des des lettres en mousse autocollantes  
  • en collant des étiquettes à la bonne taille (comme celles de Laurène qui sont faites exprès et très jolies)

3. Avec du papier plastifié

On peut imprimer les lettres sur du papier (un peu épais si possible), plastifier (avec du papier aussi plutôt épais si possible) et aimanter avec du scotch aimanté et voilà des lettres aimantées faites maison.

Il existe aussi des feuilles aimantées imprimables et découpables qui sont assez chères mais solides à l'usage et bien pratiques.


le rangement

Mieux vaut réfléchir avant de se lancer à préparer le matériel à comment on va le ranger.

En effet, d'une part il va falloir stocker ce matériel, souvent en plusieurs exemplaires, et il faut donc des "boîtes" de taille adaptée pour contenir toutes les lettres, si possible identiques pour pouvoir les repérer et les empiler facilement.

D'autre part, il faut réfléchir à la façon dont on va les utiliser : si les enfants doivent farfouiller dans un sac pour récupérer une lettre en particulier qu'ils recherchent (d'autant plus s'ils ont des soucis de concentration, de persévérance, de motricité fine), c'en est fini de la chouette activité qu'on avait pensé, la recherche des lettres va prendre tout le temps et l'énergie des enfants. On peut aussi avoir un sac comme rangement mais étaler toutes les lettres bien à plat sur la table avant de commencer l'activité.

Ce n'est évidemment pas la même chose si il est prévu dans l'activité de piocher une lettre à l'aveugle.

 

Quelques idées de rangements pratiques :

  • les boîtes à matériel créatif reconverties en boîtes pour lettres mobiles (voir mon article ici)
  • les boîtes pour le bricolage avec plein de petits compartiments
  • les boîtes de chocolats vides

les référents

Bande alphabétique pour la correspondance entre les différentes graphies

Pour aider les enfants à mémoriser les correspondances entre les différentes graphies des lettres, il est intéressant d'avoir un modèle qu'ils puissent consulter afin de rechercher par eux-mêmes dans l'alphabet plutôt que ce soit l'adulte qui dise "oui/non/c'est celle-là". On va ainsi favoriser la mise en activité, la réflexion, l'autonomie et l'estime de soi.

Pour cela on peut utiliser des supports du commerce ou imprimer tout simplement une petite bande alphabétique avec tous les alphabets.

Chanson de l'alphabet

Il est utile d'apprendre une chanson de l'alphabet, n'importe laquelle.

En effet, l'enfant qui cherche le nom d'une lettre peut réciter l'alphabet/chanter la chanson en pointant les lettres au fur et à mesure avec son doigt jusqu'à dire le nom de la lettre voulue (comme on le fait avec les nombres). Petit à petit certains enfants peuvent faire la même chose en imaginant les lettres sans support visuel.

Les jouets pour bébés/enfants qui chantent des chansons de l'alphabet peuvent contribuer à la mémorisation d'une chanson de l'alphabet de façon autonome puisqu'ils sont conçus pour être utilisés par l'enfant seul. Et en général les airs des chansons restent bien dans la tête...!


Quelles sont les meilleures activités ?

Il en existe des dizaines qui seront intéressantes et pertinentes pour favoriser la mémorisation. L'idéal est de permettre aux enfants d'être le plus possible dans la manipulation pour les rendre actifs, les mettre en posture de réflexion. Il faut également que l'activité soit propice le plus possible à la répétition du nom des lettres : plus il faudra dire le nom des lettres vues ou entendre le nom d'une lettre et la trouver parmi d'autres, plus la mémoire sera sollicitée. Voici quelques idées testées et efficaces.

mémory

Il faut prévoir deux jeux de lettres. La règle est simple : toutes les lettres mélangées et faces cachées. A son tour, chaque joueur retourne 2 lettres et dit leurs noms, si elles sont identiques c'est gagné et le joueur rejoue. Si elles sont différentes, le joueur les replace faces cachées et c'est au tour du joueur suivant. La variante par rapport au jeu classique est simplement de faire dire le nom des lettres au moment où on retourne les cartes.

 

A penser :

- utiliser des jeux ayant un "dos" différent afin de faciliter le jeu.

- n’ utiliser qu'une partie de l’alphabet pour qu'il y ait moins de cartes :

       *soit pour faciliter le jeu au niveau de la mémoire,

       * soit pour faciliter le jeu au niveau de la concentration : moins de cartes = partie plus courte,

       *soit pour travailler uniquement sur les lettres connues pour apprendre à jouer en confiance,

       *soit pour travailler uniquement sur les lettres mal connues pour se focaliser sur les lettres à apprendre.

- utiliser des jeux où les lettres sont dans des graphies identiques pour travailler uniquement sur le nom des lettres ou utiliser des jeux où les lettres sont dans des graphies différentes pour travailler sur la correspondance entre les graphies.

- utiliser le mémory comme un jeu de réussite à un seul joueur.

 

Mon mémory des lettres à imprimer : ici.

 

dobble

Il faut utiliser un jeu de Dobble à imprimer avec des lettres (vous trouverez les miens ici).

On peut utiliser ensuite toutes les règles de Dobble (voir quelques unes ici), il faut les tester et voir quelle(s) formule(s) sont les plus adaptées et les plus ludiques. Comme pour le mémory, on rajoute l'obligation de dire le nom de la lettre pour pouvoir jouer sa carte.

 

loto

On utilise le jeu comme pour un loto classique pour travailler sur le nom des lettres (il faut au moins 2 ou 3 joueurs en plus de celui qui pioche pour que le jeu soit ludique) ou façon réussite (l'enfant pioche une lettre et la replace sur sa grille) pour travailler sur la correspondance entre les graphies.

 

boîtes à chercher

Idéales pour jouer seul pour les enfants qui sont beaucoup dans la sensorialité : on cache des lettres (qui ne sont pas des cartes sinon elles s'abîment et le jeu est compliqué) dans une boîte remplie de pompons, lentilles, riz... et l'enfant doit y plonger sa main pour ressortir les lettres.

Il les pose ensuite une "carte" et le jeu s'arrête quand la carte est complétée. Voir ici des idées de modèles de cartes.

 

A penser : 

- utiliser des lettres dans une graphie et une "carte" dans une autre graphie pour travailler la correspondance entre les alphabets.

- utiliser des lettres et une "carte" dans la même graphie pour travailler la discrimination visuelle.

- jouer avec un adulte et rajouter la règle : dire le nom de la lettre pour avoir le droit de la poser sur la carte.

- fabriquer soi-même des modèles de "cartes" adaptées aux besoins spécifiques d'un enfant :

       * mettre spécifiquement peu de lettres pour adapter la durée du jeu, le temps concentration, la complexité de la surface à balayer visuellement,

        * mettre seulement les lettres qui restent difficiles pour l'enfant pour se concentrer sur celles-ci.

 

pêche aux lettres

L'idée est de "pêcher" des lettres aimantées disposées au sol ou dans un "lac" avec une canne à pêche. On peut utiliser des cannes à pêches issues de jeux du commerce ou bricoler quelque chose avec un bâton, un fil et un aimant ou juste un petit objet en fer type trombone pendu au bout.

 

A penser :

- pêcher une lettre et dire le nom de la lettre pêchée sinon il faut la "relâcher".

- comme pour la chasse aux lettres : pêcher une lettres et la placer sur une "carte" avec toutes les variantes possibles citées pour la chasse aux lettres (même graphie ou pas, toutes les lettres ou pas...)

 

course aux lettres

Un jeu individuel type réussite qui peut se jouer avec un chronomètre pour essayer de battre à chaque fois son propre record : il s'agit d'une bande alphabétique sous laquelle l'enfant doit replacer les même lettres.

Ma frise à télécharger ici.

NB : on peut y jouer aussi avec deux jeux de lettres qui sont placées faces visibles de part et d'autre de la table et il faut les apparier deux par deux.

 

A penser :

- préparer une fiche pour noter les records, voire un papier quadrillé où on tracera un graphique, les enfants aiment bien en général.

- utiliser un alphabet dans la même graphie que la frise pour travailler la discrimination visuelle.

- utiliser un alphabet dans la même graphie et jouer à deux à la marchande : celui qui a la frise demande une lettre en disant son nom et l'autre joueur lui la donne.

- utiliser des alphabets dans des graphies différentes pour travailler la correspondance entre les graphies.

 

les objets/images à reconstituer

Il s'agit d'un objet réel ou imprimé qui est "coupé" en deux : sur une partie on trouve la lettre dans une graphie, sur l'autre partie dans une autre graphie. Il faut reconstituer l'objet en associant les lettres et on travaille ainsi la correspondance entre les graphies, et le nom des lettres si l'enfant travaille avec un adulte qui en l'accompagnant va forcément répéter le nom des lettres (ex : "Tu as le B majuscule dans ta main, cherche le b minuscule sur la table.")

Un exemple classique est l'utilisation d’œufs Kinder avec majuscule d'un côté et minuscule de l'autre, mais l'idée est déclinable à l'infini en fonction du matériel dont on dispose.

L'association carte + pince à linge est intéressante également : on peut utiliser des images sur un thème que l'enfant affectionne et écrire les lettres dessus (comme sur l'image) et un jeu de pinces à linge où on aura écrit les lettres directement dessus au marqueur indélébile (elles pourront servir à plein d'activités). L'avantage est que les pinces peuvent rester placées sur les cartes et qu'on peut laisser l'enfant faire seul et venir vérifier quand il a terminé.

On trouve de nombreux modèles à imprimer ou a fabriquer sur le net.

 A penser :

- limiter le nombre d'objets et ne travailler que sur une partie de l'alphabet pour simplifier ou raccourcir l'activité.

- utiliser plutôt des objets réels  ou l'association cartes + pinces à linge pour les enfants avec des difficultés en motricité fine qui seront plus faciles à manipuler que des cartes en papier.

- avoir une bande alphabétique modèle pour que l'enfant puisse s'aider tout seul quand il n'y arrive pas, et l'éloigner petit à petit pour l'amener à mémoriser les correspondances. 

- si on a au contraire besoin que l'enfant ne se disperse pas, on trouve aussi sur le net de nombreux modèles de cartes à pinces sans illustrations qui pourraient parasiter la concentration (comme ci-contre).

 

avec des bandes alphabétiques

Pour travailler à la fois sur la comptine alphabétique et sur le nom des lettres, il peut être intéressant d'utiliser des activités qu'on réserve souvent à la comptine numérique comme travailler sur la lettre avant/après, compléter une suite à trous etc.

Laurène propose par exemple un joli jeu à imprimer de plateaux ou il manque une ou plusieurs lettres dans un extrait de l’alphabet.

On peut utiliser ce matériel de nombreuses façons :

- en réussite : l'enfant est seul, cherche la lettre qui manque, se réfère à une bande alphabétique pour vérifier quand il fini ou pour s'aider.

- en jeu de loto si il y a plusieurs enfants (vérifier que chaque joueur a bien le même nombre de lettres à récupérer pour que ce soit équitable).

- en challenge : chronométrer le temps mis pour remplir un plateau, un certain nombre de bandes etc. et essayer de battre son record à chaque fois.

 

A penser : 

- mettre toutes les lettres de l'alphabet disponible sur la table ou juste celles qui vont manquer pour simplifier la tâche et la rendre moins longue.

- mettre la bande alphabétique modèle juste à côté, juste à côté mais retournée, loin et l'enfant devra se déplacer pour augmenter petit à petit la difficulté et d'abord apprendre à l'enfant à utiliser le modèle puis l'amener petit à petit à le mémoriser.

- fabriquer des planches avec la graphie que l'enfant a le plus besoin de travailler.

 

écrire des mots

On trouve beaucoup de jeux dans le commerce avec des lettres mobiles et des modèles de mots à écrire.

On peut adapter de nombreuses façons cette activité et créer facilement des modèles de mots plus ou moins élaborés selon le temps et le matériel disponible.

De plus, on peut adapter également de nombreuses façons la manière d'utiliser le matériel pour travailler des compétences différentes.

Les lettres

Type de lettres : on peut utiliser tous types de lettres, mais les lettres aimantées seront beaucoup plus pratique si l'enfant a des difficultés en motricité fine : elles éviteront qu'elles se déplacent au fur et à mesure que l'enfant les pose.

Support : on peut utiliser des bandes aimantées, ou n'importe quelle surface en métal qui semblera pratique : plat, plateau, plaque de four, porte de frigo si on est à la maison...

Choix des lettres : encore une fois on peut utiliser des lettres dans des graphies identiques ou différentes selon ce qu'on souhaite travailler. On peut aussi encore une fois utiliser tout l'alphabet, seulement une partie, voir seulement les lettres nécessaires pour écrire le mot choisi selon les capacités de l'enfant en terme d'attention, de manipulation fine, de balayage visuel.

 

Les modèles

La "mise en page" du mot modèle peut plus ou moins faciliter sa "copie" avec les lettres mobiles. Ne pas oublier que la longueur du mot est elle aussi un facteur de facilité/difficulté. Voici quelques étapes par ordre de difficulté :

1. le modèle est dans une grille à deux lignes : une lettre par case sur la première ligne et l'enfant doit placer ses lettres dans la deuxième ligne.

2. le modèle est écrit à la taille des lettres mobiles sur une étiquette, une feuille, une ardoise... et l'enfant doit placer ses lettres juste en-dessous de celles du modèle.

3. le modèle est écrit plus petit que précédemment et l'enfant ne peut pas placer ses lettres mobiles juste en-dessous de chaque lettre du modèle.

4. le modèle est à distance et l'enfant doit mémoriser les lettres et revenir à sa place d'où il ne voit pas le modèle (lettre par lettre ou essayer ensuite de mémoriser par syllabes).

NB : les lettres cursives étant "attachées" il est plus difficile pour les enfants de les individualiser. On peut les placer dans un tableau pour les séparer au début.

Mes quelques modèles de mots sur cartes avec une grille ici, on en trouve par dizaines sur internet.

 

Les jeux

* La façon la plus simple d'utiliser le matériel est de demander à l'enfant d'écrire le mot avec ses lettres en utilisant le modèle. En l'accompagnant dans l'activité on dit les noms des lettres pour lui ou on les lui fait dire. Cela l'aidera à mémoriser les noms mais aussi à apprendre à verbaliser la façon de procéder pour "copier" un mot et à mémoriser cette procédure verbalisée.

* On peut corser l'activité en utilisant un alphabet dans une graphie différente du modèle pour travailler la correspondance entre les graphies.

* On peut rendre l'activité un peu plus ludique en jouant à la marchande de lettres : un joueur a le modèle et "commande" des lettres à la "marchande" en disant leurs noms. C'est aussi une bonne façon d'aider les enfants qui se perdent dans la recherche des lettres dans la boîte/sur la table : ainsi ils travaillent bien sur le nom des lettres et ne sont pas fatigués par la recherche visuelle et/ou la difficulté à s'organiser pour cette recherche.

 

mots mêlés et fléchés

Les mots mêlés sont un bon outil pour travailler sur le nom des lettres et changent un peu des activités précédentes.

En effet, si on accompagne l'enfant pour les faire on va être amené à lui répéter de nombreuses fois le nom des lettres : "on cherche le mot chat, on va chercher un C, on a trouvé un C maintenant il faut regarder s'il y a un H à côté" et ainsi de suite.

Il faut veiller à utiliser des mots mêlés avec une illustration des mots à chercher car sinon il est difficile pour des enfants non-lecteurs de mettre du sens sur cette activité.

De même les mots fléchés illustrés adaptés aux enfants sont intéressants aussi pour répéter le nom des lettres en recopiant chaque lettre dans sa case. Il faut que les enfants soient en mesure d'écrire les lettres un minimum pour que l'activité soit réalisable. 

 

Astuces

-  On peut imprimer ou photocopier les mots fléchés en A3 pour rendre les cases plus grandes pour faciliter l'écriture pour les enfants qui en ont besoin.

- Pour les mots mêlés je demande aux enfants d'utiliser un surligneur : à la fois pour "colorier" le mot trouvé et à la fois pour bien voir les lettres déjà utilisées ou pas, c'est beaucoup plus visuel pour eux qu'en barrant le mot.

- On peut rendre accessible ces activités à des élèves qui ne savent pas encoder/écrire un mot en utilisant des planches imagiers, des cartes nomenclatures ou encore très simplement en écrivant le modèle des mots à côté de leur illustration directement sur la fiche ou, selon comment la fiche est faite, en dessinant rapidement ce que c'est à côté du mot modèle.

- Pour les enfants qui commencent à pouvoir encoder mais ont encore des difficultés, on peut leur proposer le modèle mais à distance, ainsi ils pourront toujours s'y référer s'ils sont en difficulté mais le fait de devoir se lever à chaque fois les motivera pour essayer d'abord de trouver les premières lettres du mot par eux-mêmes.

 

 

Où trouver des fiches ?

- Il y en a de nombreuses disponibles sur le net.
- J'en ai plusieurs sur le site, par exemple autour des animaux, des fleurs, des légumes, ou encore autour des sons en lecture/écriture...
- Il existe aussi des générateurs assez faciles d'utilisation pour fabriquer ses propres jeux de mots ainsi parfaitement adaptés à l'enfant en terme de difficulté et de thématique. Par exemple : discovery edcucation (en anglais mais mon préféré) pour les mots fléchés, tools for educators (en anglais mais très simple) ou coloriage éducatif pour les mots mêlés.

 

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Claudia (lundi, 19 octobre 2020)

    Super article! Merci pour toutes ces idées!
    Juste une remarque: la loi du littoral interdit formellement de prélever des cailloux en bord de mer (et pour cause, si chacun des millions de touristes le fait,....) pour protéger le littoral déjà fragile. Ce n'est donc pas une bonne idée d'y puiser même pour la bonne cause :-)