les graphèmes simples - lien syllabe orale/syllabe écrite

Pour les élèves en difficulté de lecture qui ont du mal à rentrer dans la combinatoire je souhaitais diposer d'un support pour les séances de rémédiation, ou pour proposer de la différenciation en classe, en APC, qui soit le plus simple possible et qui travaille essentiellement sur le lien syllabe-orale/syllabe écrite.

J'ai donc conçu un fichier qui travaille uniquement avec les graphèmes simples et qui ne fasse apparaître aucun graphème à lire à l'élève qui n'ait déjà été vu précédement : tous les mots écrits sont 100% déchiffrables si on respecte l'ordre du fichier.

 

un fichier simple

les choix de conception

le vocabulaire

Dans ce fichier j'ai donc volontairement essayé d'utiliser des images de vocabulaire très courant pour que le vocabulaire ne vienne pas faire obstacle à la réalisation de la tâche. Exit donc certains mots que l'on retrouve sur beaucoup de fiches pour le CP parce qu'ils sont bien pratiques pour le graphème mais qui sont d'un vocabulaire déjà soutenu pour des enfants de 6 ans. Pour éviter la surcharge, je ne voulais pas que les élèves passent du temps à essayer de deviner/se rappeler comment nommer les images. Je voulais qu'ils puissent être concentrés uniquement sur la consigne.

 

J'ai également privilégié au maximum pour les activités de discrimination auditive les mots pour lesquels le phonème est à l'attaque ou à la rime, là où il est plus facilement identifiable.

Dans la même idée j'ai évité au maximum les syllabes complexes VC, CVC ou CCV qui sont certes nécessaires pour lire ensuite mais source de problèmes pour la majorité des élèves en difficulté.

les consignes et la présentation

Toujours pour que les élèves puissent rester vraiment sur la tâche et pour favoriser une utilisation en autonomie, les consignes sont identiques du début à la fin du fichier. On peut supposer qu'après quelques graphèmes, les élèves seront en mesure de réaliser en autonomie, ou au moins en partie, les exercices du fichier.

La présentation est toujours identique également.

Les coloriages magiques ne sont pas présents jusqu'au bout, je n'ai pas eu le temps encore de les faire et ils sont moins nécessaire si l'élève a progressé.

Au bout de quelques graphèmes, des fiches de travail sur le décodage avec l'aide des gestes Borel-Maisonny apparaissent. 

page 1

La première page de travail sur le graphème propose un exercice classique de discrimination auditive.

 

Puis une activité de localisation du phonème dans le mot. Pour cet exercice j'ai utilisé uniquement des mots sans e muet en finale, afin d'éviter aux élèves de se demander s'ils doivent noter une syllabe de plus ou pas. Par exemple devoir noter 2 syllabes pour "robe" mais 1 seule pour "bal" me semble vraiment plus confusant qu'autre chose à ce stade des apprentissages.

La consigne est de noter la lettre dans le rond représentant la syllabe. Je trouve que cela a plus de sens dans cette activité qui prépare à l'encodage que de colorier ou de mettre une croix.

Pour les élèves pour qui cette activité reste très abstraite, utiliser parfois des objets concrets pour matérialiser les syllabes peut aider. AVec des jetons dans un premier temps, puis avec des gommettes dans le fichier par la suite plutôt que de dessiner des rond. Scander une syllabe = coller une gommette les aide parfois à comprendre le sens de l'activité.

 

On trouve ensuite un rapide exercice de discrimination visuelle pour que l'élève prenne bien connaissance des différentes écritures de la lettre, mais sans s'attarder dessus car les difficultés en combinatoire ne vont pas forcément de pair avec des difficultés en discrimination visuelle.

 

Et pour finir un exercice qui introduit le geste Borel-Maisonny en comparant 2 phonèmes.

pages 2&3

Les pages 2&3 se concentrent sur le lien syllabe orale/syllabe écrite pour aider les élèves à prendre conscience de ce qu'ils peuvent déjà réaliser en lecture avec leurs acquis et les aider à progresser vers la combinatoire.

 

L'exercice 5 va plutôt de l'oral vers l'écrit : "je dis le mot, quelle syllabe j'entends".

 

L'exercice 6, s'il est fait avec un adulte, peut-être amené en travaillant de l'oral vers l'écrit, ou, pour les élèves plus avancés, en partant de la lecture des syllabes. "Je lis ra, je prononce les mots des images jusqu'à trouvé celui où je prononce ra."

 

 

Le coloriage magique est facile à mettre en place pour un temps de différenciation en classe.


pages 4&5

Les pages 4&5 apparaissent après quelques phonèmes, il en fallait un minimum pour pouvoir former des mots. Elles utilisent les gestes Borel-Maisonny pour faire un pont entre l'oral et l'écrit.

 

1) Combiner en "lisant" les gestes, pour former une syllabe. Puis combiner 2 syllabes pour former un mot.

2) Même travail mais en faisant le lien avec la transcription des phonèmes par des lettres.

3) Mise en oeuvre de ce lien entre les phonèmes et les graphèmes, et lecture du mot obtenu. On voit au passage comment se passe l'encodage.

4) La dernière consigne amène l'élève à lire, sans le support des gestes pour faire le lien : oraliser le phonème produit par les graphèmes qu'il voit et les combiner pour lire des syllabes et former un mot.


le fichier a télécharger

Télécharger
Fichier reprise des graphèmes simples.do
Document Microsoft Word 23.1 MB
Télécharger
Fichier reprise des graphèmes simples.pd
Document Adobe Acrobat 6.0 MB

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    clo (lundi, 16 octobre 2023 22:02)

    Quel travail ! j'en profite pour vous remercier pour tous vos articles qui sont très intéressants.