Remédiation

Lis et couvre (lecture de mots)

Un des jeux qui marchent particulièrement bien en petit groupe de remédiation en lecture avec les CP et les CE1 est le jeu "Lis et couvre" de La maîtresse et ses monstrueux

Je l'utilise de la façon suivante : chaque enfant parcourt individuellement toutes les planches (après une présentation en collectif). 

Je donne une planche à l'élève et les cartes correspondantes mais j'en retire une que je cache. L'élève lit les mots sur les cartes et place des jetons sur les images correspondantes de la planche. Quand il a lu toutes les cartes, il ne doit rester qu'une seule image qui n'est pas cachée par un jeton et elle doit correspondre à la carte que j'ai retirée.

Je peux ainsi les laisser en semi-autonomie pour lire les mots et répartir mon aide entre les élève pour le décodage. Les élèves qui n'essayent pas de comprendre le sens des mots et placent les jetons au hasard comprennent vite qu'ils ne peuvent pas gagner (l'image qui reste n'est pas celle correspondant à la carte cachée) et s'attachent rapidement à comprendre les mots et à demander de l'aide s'ils n'y parviennent pas seuls au lieu de rester sur une approximation de décodage qui ne fait pas sens.

Lire la suite 1 commentaires

dobble des mots fréquents

Les enfants en difficulté en lecture ont souvent du mal à entrainer la voie d'adressage du fait qu'ils déchiffrent lentement et rencontrent donc peu de mots. Les mots fréquents ne "s'imprègnent" pas.

Et c'est un cercle vicieux car ils représentent généralement à peu près les moitié des mots d'un texte. Mettre du temps à les lire (et ils présentent souvent des irrégularités) revient donc à buter sur la moitié du texte, alors que les identifier facilement permet de se concentrer sur l'autre moitié des mots à déchiffrer et libère également des ressources mentales pour s'attacher à la compréhension.

Ce constat s'applique également au moment de l'encodage, si l'orthographe de la moitié des mots à écrire est mémorisée, l'élève peut se concentrer davantage sur le reste.

Lire la suite 0 commentaires