Follow on Bloglovin

Modèles de documents vierges pour la CLIS

ven.

22

févr.

2013

Bulletin/relevé/bilan/...

Depuis deux ans j'ai décidé de faire un bulletin semestriel au lieu du plus classique bulletin trimestriel.

La première raison à cela est que les enfants en CLIS progressent à petits pas et le premier trimestre est souvent consacré en grande partie à l'évaluation. J'avais tendance à trouver les choses très redondantes entre le 1er et le 2ème bulletin et également avec le projet individuel de l'élève.

La deuxième raison est que le mois de décembre et généralement très chargé avec les préparatifs personnels et scolaires de noël et fatigant avec l'exitation des enfants et l'arrivée du froid. En général, fin décembre, je ne suis pas vraiment disponible intellectuellement pour faire des bulletins de façon à ce qu'ils soient vraiment intéressants.

Il n'est pas évident d'élaborer un bulletin en CLIS, et j'ai pas mal tatonné car je ne trouvais pas d'adaptation pertinente qui fasse de ce document "institutionnel" un véritable outil intéressant.

Depuis deux ans, je suis arrivée à un document qui me semble utile et qui n'est pas trop long à remplir.

Bulletin vierge
Bulletin 2012.docx
Document Microsoft Word [110.4 KB]
Télécharger

Voici comment je fonctionne et ce qui a guidé mes choix :

  1. pour moi, la fonction du document est de communiquer avec les parents et avec les enseignants qui s'occuperont ensuite de l'élève (copie dans le dossier de l'élève) : j'essaye donc d'être suffisament précise pour donner une bonne idée des compétences de l'élève tout en utilisant des termes clairs et communs (j'essaye d'éviter le jargon pédagogique), et des exemples pour les compétences pour lesquelles je ne peux pas formuler une phrase facilement compréhensible par les parents.
  2. le contenu de bulletin est individualisé car en CLIS le travail est individualisé. Je ne vois plus trop d'intérêt à faire un rapport à la norme, au socle, aux autres élèves de la classes, etc. comme j'ai pu essayé de le faire avant pour m'approcher d'un bulletin classique et pour tenter d'aider les parents à situer leur enfant. Le bulletin contient donc uniquement les comptéences qui ont été travaillées pendant le semestre par l'élève. Evidemment, ces compétences peuvent se retrouver sur les bulletins d'élèves de mêmes groupes de travail.
  3. les élèves sont intégrés dans d'autres classes ("c'est la loi") et les matières où les élèves sont intégrés sont donc remplies (de façon succinte, sans détail des compétences) par les enseignants qui les accueillent. Cela permet de donner aux parents un aperçu global de l'élève dans le bulletin. Cette "astuce" fait également que les enseignants accueillants prennent connaissance du travail et des évolutions des élèves qu'ils accueillent (s'ils prennent le temps de lire le bulletin...).
  4. j'utilise dans ma classe un système de gestion du comportement avec des clés. Chaque semaine je relève  les clés obtenues par l'élèves et pour chaque item. Sur le bulletin je note le nombre de clés obtenues sur le nombre de clés total possible. Ainsi le score parle de lui-même sans que j'ai besoin de me torturer pour trouver des phrases pour dire que l'élève se comporte bien ou mal.
  5. le moment où je fais les bulletins est ainsi aussi celui où je fais le bilan des projets individuels des élèves. Pour monter le bulletin j'utilise le projet individuel de l'élève, quand je remplis le bulletin j'évalue si les objectifs du projet sont atteints, je peux ensuite (aux vacances d'hiver) revoir le projet individuel ou le laisser tel quel selon les acquis du semestre.
  6. concrètement je cherche l'efficacité (dans l'avancement de mes préparations et ma connaissance de l'élève) et la rapidité (pour gagner sur mon temps personnel).
  • je personnalise le modèle vierge pour chaque enfant (nom, détails),
  • j'établis pour chaque groupe dans chaque matière la liste des compétences travaillées à partir des projets individuels (compétences larges) et à partir de mes grilles d'évaluations (compétences travaillées dans les séquences montées pour les enfants en fonction des PI),
  • je copie-colle pour chaque enfant la liste des compétences qu'il a travaillé en français et en maths, et au niveau des "gestes scolaires",
  • j'imprime,
  • je coche acquis, en cours, non acquis pour toutes les compétences que j'ai copié-collé et je remplis à la main la colonne des remarques correspondante pour précisier un peu,
  • je remplis à la main les autres matières où je trouve qu'on ne peut pas vraiment donner des compétences pour des élèves de CLIS (DDM, arts, langue vivante,...),
  • je remplis à la main aussi le bilan de comportement très succintement grâce aux scores,
  • je donne le bulletin à l'enseignant qui intègre l'élève pour qu'il complète sa partie,
  • et c'est fini ! (J'en profite pour utiliser ce document pour faire mon bilan dans les équipes de suivi.)
Un exemple de bulletin pour un élève de niveau MS/GS
Bulletin 2013-1.pdf
Document Adobe Acrobat [334.8 KB]
Télécharger
Un exemple de bulletin pour un élève de niveau CP/CE1
Bulletin 2013-2.pdf
Document Adobe Acrobat [342.3 KB]
Télécharger
Flèche vers le haut
1 commentaires

sam.

12

nov.

2011

L'emploi du temps

La question de l'emploi du temps a toujours été épineuse pour moi en CLIS, je tends vers une chose puis vers une autre car il y a toujours des défauts et, comme j'aimerais que tout soit parfait, je corrige un défaut au détriment d'une chose puis je retourne dans l'autre sens ou vers une nouvelle idée...

 Au fur et à mesure il y a quand même quelques principes que je garde :

  • Avoir toutes les informations sur la journée suivante quand je prépare.

Mon emploi du temps, ce n'est pas juste le déroulement de la journée, c'est aussi un tableau avec les intégrations et les départs en soins pour n'oublier personne et un tableau de "présences" qui m'indique pour chaque créneau les enfants qui sont présents en classe. Ce à quoi je rajoute un tableau avec les groupes de niveaux, depuis que j'ai des élèves qui, au sein d'une même matière, peuvent être dans des groupes différents (par exemple pas le même groupe en numération et en calcul). Parce que sinon je me fie à mon "intuition" des groupes, c'est-à-dire la disposition la plus courante dans la journée, et sur certains créneaux je me trompe...

  • Un déroulement sensiblement semblable chaque jour.

En effet, on fait grosso modo toujours lecture au même moment, écriture sur le même créneau, etc.

J'ai testé un emploi du temps "tétris" où j'essayais de caler chaque séance pour avoir bien tous les enfants du groupe présents. Je me retrouvais avec lecture en dernier créneau de journée, des enfants qui faisaient écriture pendant que d'autres faisaient maths,... Et quand il y avait des absents, tout était en l'air. Et à chaque changement des heures de soins ou d'intégration, tout était à refaire.

Bref, c'était très coûteux en temps et finalement pas si efficace : on faisait des matières où il faut être attentifs de 15h30 à 16h30 et arts plastiques le matin parfois.... Et du coup les enfants étaient bien tous présents pour leur "leçon" mais n'étaient pas concentrés. Je ne pouvais pas annoncer l'emploi du temps le matin car c'était des matières différentes selon les groupes et le moment. Les enfants ne se repèraient pas du tout dans la journée et la semaine, n'étaient pas ritualisés et on perdait beaucoup de temps à chaque changement d'activité. Et moi-même je devais avoir sans cesse recours à mes papiers pour savoir ce qu'on devait faire et ça ne roulait pas.

  • Pas d'indication de groupes par créneau.

J'ai testé aussi pour être sûre de tout bien faire, de diviser chaque créneau, par exemple de lecture, en 3 et de noter quel groupe est en dirigé, en autonomie, avec l'AVS ou autre sur chaque 20 minutes du créneau. Résultat : c'était ingérable. En effet, il suffisait d'absents pour que ce ne soit plus judicieux de prendre le groupe en dirigé. Ou bien d'activités où j'ai besoin de prendre le groupe en dirigé AVANT le passage à l'écrit en autonomie et que ça ne soit pas dans le bon ordre sur l'emploi du temps. De sorties qui me faisaient sauter un jour et après il manquait des temps en dirigé pour passer à l'écrit. Etc.

Surtout quand j'ai eu besoin d'avoir 3 groupes au lieu de 2 et de devoir chaque jour laisser un groupe "de côté". En effet, mes créneaux sont de 40 minutes environ, je fais donc tourner sur chaque créneau 2 groupes : dirigé et autonomie et à chaque fois 1 groupe reste les 40 minutes en autonomie ou travaille avec l'AVS. Au niveau de l'emploi du temps, quand chaque horaire de chaque groupe était fixé, je n'avais plus aucune souplesse pour décider judicieusement en fonction des présents, des activités et de l'état "émotionnel" des élèves qui je prenais en dirigé et qui je laissais en autonomie.

  • Je fais des choix "didactiques" en fonction de la classe.

Oui je ne fais pas de tout, et oui l'administration ne serait pas contente, mais j'essaye de faire au mieux en fonction du temps on dont dispose et de ce qui peut être utile ou pas pour les élèves et de leur temps de présence en classe.

Je place en premier au moins deux créneaux par jour par groupe de lecture (un en combinatoire, l'autre en compréhension).

Après je place un créneau de maths par jour (on fait aussi numération tous les matins en rituel). Là je distribue un jour de numération et les trois autres jours calcul/problèmes (parce que ça va ensemble, après je fais ma sauce). Qu'en est-il de géométrie/mesures vous me direz...? Et bien franchement, pour mes élèves ça ne sera pas très utile et ils n'iront pas très loin dessus. Donc j'en fais peu voire pas, je case une semaine par-ci par-là ou on laisse le reste des maths de côté et on fait un peu de ça. Mais si j'ai un jour des élèves pour qui ça peut être porteur, j'en ferais. Mais on ne se dirige pas vers ce type de profil d'élèves dans les politiques actuelles pour la CLIS, donc je m'inquiète pas trop.

Je place aussi un petit créneau graphisme/écriture chaque jour et je travaille avec un groupe différent chaque jour.

Pour le reste.... C'est un peu en fonction des thèmes et des projets, on fait beaucoup d'arts plastiques, parce que c'est fédérateur et que j'aime ça, et qu'en fin de journée on n'arrive plus à grand chose.

L'EPS, je pourrais l'utiliser comme les arts plastiques mais j'ai horreur de ça et comme ils sont tous intégrés sur cette matière, ils en font déjà et ceux qui ont des soins en font souvent dans les centres.

Il me reste deux choses que je n'arrive pas à faire mais que je pense nécessaires : la découverte du monde (mais je ne sais pas comment faire avec la classe entière, il me faudrait de bons bouquins avec un travail qui ne passe pas du tout par l'écrit.... et je n'en trouve pas). Et aussi la production d'écrits, c'est que je ne sais pas trop comment m'y prendre pour être efficace et pertinente... Et pour les deux c'est surtout que je ne vois pas comment le caser dans l'emploi du temps, donc je me console en me disant qu'on le fait quand même de façon transversale à travers nos projets et les thèmes que nous étudions.

Emploi du temps vierge.docx
Document Microsoft Word [34.7 KB]
Télécharger
Flèche vers le haut
0 commentaires

jeu.

20

oct.

2011

Fiches de préparations vierges

Escher-Drawing hands
Escher-Drawing hands

Mon modèle de fiche a évolué au fur et à mesure des années. Non pas pour atteindre une fiche idéale comme on peut parfois en entendre parler à l'iufm, mais pour s'ajuster petit à petit au mieux à ma pratique et à mes besoins.

Je crois qu'il n'y a pas de modèle parfait pour tous, mais que par contre, en piochant des idées chez les uns et les autres, on peut affiner ses propres fiches.

 

J'utilise trois types de fiches pour mes préparations :

  1. des fiches "pour une séance" : pour les activités ne comptant qu'une séance ou au contraire pour les activités rituelles où il y une unique activité qui se répètera à l'identique à chaque fois.
  2. des fiches "séquence" : pour des séquences de plusieurs séances que je ne souhaite pas détailler beaucoup ou qui ne comportent que quelques séances.
  3. des fiches "séquence-une page par séance" : pour les séquences où j'approfondis davantage la préparation et où j'ai besoin de beaucoup écrire et pour les séaquence comportant de très nombreuses séances.Ce format permet également d'imprimer au chaque séquence séance par séance, ce qui s'avère bien pratique quand on n'a pas préparé toutes les séances d'avance.

 

Quand au grand débat objectifs/compétences qu'on nous ressort régulièrement... Pour moi les objectifs c'est ce que je souhaite faire apprendre aux élèves (savoir..., découvrir..., prendre conscience que...., apprendre à... ). Les compétences sont les items du socle commun au sein desquels s'inscrit la séquence et peuvent toujours se reformuler avec une phrase qui commence par "être capable de".

Pour une séance
Fiche de préparation pour une séance.doc
Document Microsoft Word [36.0 KB]
Télécharger
Pour une séquence
Fiche de séquence.doc
Document Microsoft Word [37.0 KB]
Télécharger
Pour une séquence-une page par séance
Fiche de séquence une page par séance.do
Document Microsoft Word [15.9 KB]
Télécharger
1 commentaires
Fiche de préparation de séquence pour séance types de 45 minutes
Fiche de séquence.doc
Document Microsoft Word [37.0 KB]
Télécharger
Schéma pour projet interdisciplinaire
NB : en A3 pour avoir assez de place, à imprimer en masaïque.
Schéma projet.docx
Document Microsoft Word [14.3 KB]
Télécharger

Projet individuel de l'élève

Bulletin trimestriel pour la CLIS
Bulletin.doc
Document Microsoft Word [21.5 KB]
Télécharger
Projet individuel de l'élève
Le projet pour un élève de CLIS avec les renseignements administratifs, des bilans sur le plan scolaire et de la socialisation, le projet pédagogique prévu. Mis à jour le 27/09/2011.
Projet individuel.docx
Document Microsoft Word [28.1 KB]
Télécharger
Notes à propos de l'élève
Pour noter les observations, les synthèses des entretiens avec les parents, les partenaires et celles des équipes.
A imprimer en recto-verso, et c'est plus joli si on possède la police lucida calli
Notes à propos de l'élève.docx
Document Microsoft Word [13.2 KB]
Télécharger
Fiche de suivi d'intégration
Une fiche pour faire le lien entre l'enseignant de CLIS, l'enseignant accueillant l'élève en intégration et l'élève. Elle définit les objectifs et les modalités de l'intégration.
Suivi dinclusion.docx
Document Microsoft Word [16.8 KB]
Télécharger