Pour les élèves avec un tout petit niveau

Il m'est arrivé presque chaque année d'avoir dans ma classe des élèves de tout petit niveau. Des enfants en attente d'une place en IME, des enfants dont les parents ne sont pas encore prêts pour une orientation en établissement spécialisé ou encore des enfants jeunes pour qui on a choisi de tenter la CLIS à la sortie de la maternelle au cas où... Non que je pense qu'ils ne sont pas faits pour ma classe, mais la structure d'une école ordinaire et le fonctionnement d'une CLIS ne me permet pas de m'occuper d'eux comme je le souhaiterais.

Il n'est pas évident au premier abord de bien les intégrer au fonctionnement de la classe, de trouver des activités pour leur proposer des apprentissages, de prévoir des supports pour eux,... Car tout ca ne sert que pour un seul élève, qui généralement n'accepte pas de travailler à chaque fois et assez peu sur la journée totale. Et je sais que moi la première, j'ai tendance à prioriser mes préparations sur ce qui touche le plus grand nombre de mes élèves, et comme je cours déjà après le temps, bien souvent, la moitié de ce que je prévois de préparer pour mon (ou mes) élève de tout petit niveau passe à la trappe.

Par ailleurs, comme il faut généralement quelque chose de très individualisé, de très visuel, et des choses qui ne relèvent pas vraiement des apprentissages scolaires, il est difficile de mettre la main sur des choses sur le net.

Voilà pourquoi j'ai souhaité regrouper ici ce qui parmi mes supports et mes préparations pouvait servir pour ces élèves qui ont besoin de plus de temps et d'attention qu'on ne peut parfois leur accorder en CLIS.

Lecture des noms de couleurs

Voici un moment que je pensais à faire une série de référents pour les noms de couleurs afin que mes élèves puissent être autonomes avec leurs coloriages magiques et avec leurs fiches de travail sur la reconnaissance des noms des couleurs en lecture.

J'ai donc préparé une série de petits "objets" qui représentent chaque couleur. Je peux les utiliser dans mes exercices et les enfants peuvent les retrouver sur une affiche (frise) dans la classe ainsi que sur une fiche outil dans leur classeur.

Pour systématiser la reconnaissance des mots, ils ont également une fiche de travail où il s'agit d'associer une couleur et son nom.

Pour le travail en groupe, nous utilisons également un mémory qui commence à dater un peu et qui ne reprend donc pas les petits "objets" avec champignons et coccinelles, mais si je trouve le temps j'en préparerai un d'ici la fin de l'année.

Télécharger
Affiche-lecture-couleurs.pdf
Document Adobe Acrobat 4.2 MB

Fiches outils


Télécharger
Je sais lire les mots-les couleurs.docx
Document Microsoft Word 499.0 KB
Télécharger
Couleurs-étiquettes.docx
Document Microsoft Word 11.5 KB

Petits  "objets" en couleur




Mémory

A venir.

3 commentaires

Deux petits monstres pour identifier des mots

Voilà quelques temps qu'il fallait que je trouve une idée pour motiver un peu mes loulous pour qu'ils s'investissent davantage dans les activités d'identification des mots dans leurs textes (textes stade logographique) que nous utilisons pour travailler la mémorisation des mots par voie directe et la conceptualisation de l'écrit (ici pour pointer les mots un par un en disant une phrase connue par cœur).

Voici donc deux petits monstres à fabriquer (en forme de tapette à mouche) :

  1. découper la silhouette de chaque monstre,
  2. évider le rectangle,
  3. monter sur un bâton/cure-pipe/carton/... pour faire un manche.

Activité (entre autres) pour utiliser le petit monstre :

Demander à l'enfant de prendre son texte de lecture. Lui dire un mot et lui demander de le montrer.

Pour l'aider : reprendre la phrase où est le mot du début et la relire avec lui en pointant chaque mot, puis redemander de montrer juste le mot qu'on a demandé.

NB : la taille des cadres est ici prévue pour correspondre exactement à la taille d'une case de mes textes stade logographique.

0 commentaires

Travailler sur les quantités avec l'AVS ou à la maison

Voici une petite fiche toute simple que j'utilise tout le temps et sur laquelle (je crois) que je n'avais jamais pensé à faire un article...

Elle permet de faire travailler les enfants avec un adulte, en adaptant très facilement le matériel au thème travaillé en classe ou à un centre d'intérêt de l'enfant. On peut aussi facilement faire varier le niveau en fonction de ses objectifs, en gardant un support connu de l'enfant, donc en gagnant en temps et en clareté.

L'idée est de placer une représentation du nombre dans le carré de gauche et l'enfant doit mettre le bon nombre d'objets dans le rectangle (on peut très bien faire l'inverse aussi).

Pour fabriquer un support utilisable par mes élèves petit niveau, qui sont souvent assez maladroits, je plastifie la fiche avec du plastique bien épais. Ensuite de place un aimant dans chaque carré et une bande aimantée dans chaque rectangle. Puis j'aimante toutes les étiquettes qu'on utilise. Ainsi ça ne bouge pas une fois posé, et c'est déplaçable. Le scratch à la place des aimants n'est pas très fonctionnel car la feuille se soulève quand on enlève les étiquettes.

Ensuite, suivant les élèves et au fur et à mesure de l'année, j'utilise :

  • des "objets" tous identiques dans chaque ligne ou des objets différents,
  • des objets où je demande en plus un effort de catégorisation, par exemple cinq choses rouges, quatre animaux, trois oiseaux, etc...
  • des représentations du nombre différentes : constellations, mains, chiffres,...
  • des aides ou pas : bande numérique pour lire les chiffres, mes mains pour montrer les doigts,...

Pour le côté pratique, je perfore la fiche qui va dans le classeur de l'élève et les petites étiquettes sont dans une enveloppe perforée sur le côté qui va dans le classeur également et qu'on garde fermée par un trombonne.

C'est un peu long en découpage, mais comme je fais tout en plastique vraiment épais, je garde tout d'une année sur l'autre. Et ça m'est vraiment utile pour donner des devoirs "comme les autres" à mes élèves de tout petit niveau, car c'est une activité facile à mettre en place pour les parents, et si moi j'ai bien travaillé dessus en classe, je ne pense pas qu'ils puissent initier de mauvais représentations ensuite.

Télécharger
Je connais les nombres_je sais associer
Document Microsoft Word 482.4 KB
Télécharger
Je connais les nombres_je sais associer
Document Adobe Acrobat 312.1 KB

Flèche vers le haut
4 commentaires

Le jeu de l'escalier (inclusion et succession des nombres)

Le tout début de la numération n'est pas si aisé à mettre en place avec les élèves de petit niveau. Les activités qu'on peut piocher dans les livres de petite section sont intéressantes, mais finalement on s'attend un peu à ce que les élèves les réussissent car c'est la base et elles semblent simplissimes. Mais quand ils n'y arrivent pas et qu'il n'y a pas de mots simples pour expliquer les concepts... Ca peut devenir très compliqué... du moins pour l'enseignant. Ce qui a été le cas pour moi pour le principe d'inclusion et de succession des nombres : dans 5 il y a 4 et 3 et 2 et 1 et aussi 5 c'est 4 et encore 1 ou 6 moins 1.

C'est dans cet objectif que j'ai utilisé le jeu de l'escalier. Le principe est simple : construire un  escalier en Duplo, donc réaliser une tour avec 1 Duplo de plus à chaque fois pour faire des marches.

(On peut habiller un peu la situation pour motiver les enfants, cette année, juste sortir des personnages et animaux Duplo qu'on pouvait faire monter sur l'escalier a suffit pour amuser les enfants.)

Je commence en montrant un escalier tout fait aux élèves pour leur faire comprendre ce qui est attendu. Je mime bien avec les personnages qu'il faut juste une marche de plus, au même niveau ça ne fait pas un escalier, s'il y a trop de Duplo non plus, la marche est trop haute.

Je demande aux enfants de construire des escaliers, les Duplo étant à leur disposition (ça peut être difficile, déjà de respecter la consigne car pour les enfants les Duplo sont apparemment particulièrment amusants, mais aussi de réussir à faire l'escalier par essais/erreurs).

Au bout de quelques séances, je garde les Duplo et ils doivent me commander le bon nombre de Duplo en disant le nombre ou en le montrant sur leurs doigts. Les choses se compliquent et on rentre vraiment dans l'apprentissage des principes de succession et de d'inclusion des nombres qui vont s'ancrer de fait à force de réaliser la maneuvre.

Pour rendre l'activité plus "intéressante" aux yeux des enfants qui finissent par vouloir juste jouer "en paix" avec les Duplo sans que je les "ennuie à compter", j'ai pu utiliser cette année des voitures Duplo qui permettaient de faire la livraison de la commande de moi à l'élève... Jouer avec les voitures chargées pour emmener la tour à sa place d'un bout à l'autre de la table semble une bonne solution pour centrer les élèves sur la consigne de travail.

En tout cas, ce jeu tout simple, sans photocopies, que l'on peut répéter sur de nombreuses séances, est vraiment intéressant à mettre en place et permet à des élèves de petit niveau de construire des compétences sur les nombres sans que je sois obligée de passer par du langage, ce qui est souvent difficile avec eux.

Flèche vers le haut
3 commentaires

Mémoriser des mots pour les identifier directement

Je me demandais comment dynamiser un peu les temps d'activités de lecture de mes élèves avec lesquels je travaille la conceptualisation de l'acte de lire à travers une lecture avec identification des mots par voie directe. Ils participent à des ateliers dirigés avec moi à partir d'un texte de 3 ou 4 phrases, font des exercices écrits de discrimination visuelle, et travaillent avec l'AVS et à la maison pour renforcer et systématiser. Seulement au bout d'un moment, comme le leur temps d'apprentissage est relativement long, on tourne un peu en rond et ils s'ennuient. Je me suis donc mise en recherche d'activités variées qui leur permettraient de poursuivre la mémorisation des mots tout en travaillant aussi d'autres compétences comme la connaissance du nom des lettres, le tout avec tâches un peu ludiques pour attirer leur attention.

Plusieurs ouvrages proposent des jeux intéressants et on trouve également une grande variété d'activités sur Pinterest. J'ai donc commencé à les compiler pour les utiliser à tour de rôle sur les séances de mémorisation des mots.

Je me suis ensuite rendue compte que ces activités simples à mettre en place pouvaient être facilement reproduites par les parents car elles ne risquent pas de "contre-sens pédagogique" majeur à priori. C'est ainsi qu'est née l'idée de cette fiche outil pour les parents avec des exemples que j'ai essayé de rendre parlants. Elle leur suggère des idées d'activités à faire avec leurs enfants quand je donne comme devoirs de "revoir le texte", à eux de choisir ensuite ce qu'ils font et à quel point ils s'investissent dans la préparation matérielle. Je ne sais pas si certains l'utiliseront, mais en attendant la fiche m'est utile pour me rappeler de toutes les activités possibles et me permet aussi de proposer un atelier avec l'AVS où elle peut choisir elle-même parmi les activités en fonction de ce avec quoi elle se sent à l'aise, du matériel disponible, du nombre d'enfants présents à la séance,...

Télécharger
Version modifiable
Des idées d'activités-pour mémoriser des
Document Microsoft Word 341.4 KB
Télécharger
Version PDF
Des idées d'activités pour mémoriser les
Document Adobe Acrobat 507.5 KB

Flèche vers le haut
1 commentaires

Préparation à la lecture : se construire une représentation de l'acte de lire

Il n'est pas évident de trouver des voies d'accès à l'écrit avec les élèves qui n'ont pas encore fait du tout d'activités de préparation à la lecture. Au début, quand j'avais en charge des élèves dans ce cas, j'étais plutôt perdue et je leur donnais des fiches de type "maternelle" sur les mots à retrouver ou à reconstituer, tout en sachant très bien que si éventuellement elles permettaient quelques apprentissages, elles n'en construiraient pas vraiment tant que je ne mettrais quelque chose en place autour. Grâce à un de mes élèves de l'année dernière qui a été très coopératif pour tester mes séances parfois peu réussies, et grâce aussi à quelques lectures théoriques (notamment Mireille Brigaudiot et le fichier des "Bonnes idées d'Alex" - cf. bibliographie), j'ai pu petit à petit constituer une démarche qui a permis à l'élève en question de comprendre qu'on pouvait lire de l'écrit et qu'on lisait des mots (le travail de cette année sera de comprendre que la lecture par l'identification de mots par voie directe n'a été qu'une étape et ne sera pas suffisante pour lire "en vrai").

Voici donc la fiche de préparation de la séquence qui se base sur la démarche proposée dans Les bonnes idées d'Alex pour la partie cheminement de l'oral vers l'écrit et de l'écrit vers l'oral à partir de quelques phrases à lire. Pour la partie plus phonologique, j'utilise A l'écoute des phrases et des mots de Danielle Quilan, sans fiche de préparation car le livre est vraiment clés en main.

Vous trouverez dans le document les fiches de préparation, des matrices de doucments pour les élèves, des matrices de fiches d'exercices à adapter à votre texte et à choisir en fonction du niveau de vos élèves et un modèle de fiche de suivi/évaluation des compétences travaillées dans la séquence.

Télécharger
Fiche de séquence_CLIS_lecture_stade log
Document Microsoft Word 417.0 KB
Télécharger
Fiche de séquence_CLIS_lecture_stade log
Document Adobe Acrobat 947.2 KB

Flèche vers le haut
1 commentaires

Emploi du temps individuel avec pictos

Voici un emploi du temps simplifié et avec pictos qui s'inspire des emplois du temps "à scratch" qu'on trouve en référence sur de nombreux sites de ressources matérielles pour aider les enfants avec TED. L'idée est qu'on prépare pour l'enfant tout le déroulement de son temps à l'école avec des pictos alignés. On les retire ensuite au fur et à mesure que les différents temps sont passés. L'élève peut ainsi anticiper sur le déroulement de sa journée, repérer combien il reste d'activités avant la fin du temps d'école, repérer les événements importants pour lui : savoir quand il va retrouver ses parents ou quand il sera temps d'aller manger, etc.

L'objectif de ce support est à la fois de permettre un meilleur repérage du déroulement du temps d'école et également d'atténuer voire de faire disparaître les angoisses liées à la longueur de la journée de classe.

 

Au niveau de la forme, j'ai volontairement choisi un habillage avec de petits animaux car c'est un thème qui attire en général beaucoup mes élèves de tout petit niveau qui ont besoin de ce type d'emploi du temps.

 

Quant à la mise en place, il arrive qu'un élève de la classe soit responsabilisé pour aller à chaque fois s'occuper de retirer les cartes des activités passées avec l'élève concerné par l'emploi du temps. Sinon c'est l'AVS ou moi-même qui nous en chargeont (dans ce cas là avec plus ou moins de régularité, selon les journées que nous passons !).

 

NB : cliquer sur les images pour les avoir en taille d'origine.

Le support sur lequel on fixe la bande de scratch ou d'aimant et une petite boîte en bas.
Le support sur lequel on fixe la bande de scratch ou d'aimant et une petite boîte en bas.


Flèche vers le haut
4 commentaires