écriture

Les différentes séquences d'écriture sont disponibles dans le sous-sous- menu ci-dessus (gestion de l'espace, majuscules, motricité fine...).

L'apprentissage de l'écriture

On trouve bien souvent dans les classes des fiches de "graphisme", que ce soit en maternelle avec des fomes ou des objets à remplir de petits graphismes ou en CP avec des lettres à repasser et des lignes à continuer.

Si ce type de travail est intéressant pour travailler la motricité fine, l'application, la précision, l'entraînement à reproduire des formes que l'on sait déjà tracer, etc., on se rend rapidement compte en CLIS (puisque les enfants n'apprennent pas "tous seuls" et montrent rapidement les failles d'une activité ou d'un support) qu'elles ne permettent pas d'apprendre à écrire. De s'entraîner oui, mais pas de démarrer l'apprentissage.

Les méthodes

C'est pourquoi je me suis mise en recherche de méthodes et de supports qui soient de véritables outils d'apprentissage, qui puissent fonctionner avec des enfants qui n'arrivent pas à apprendre à écrire juste en reproduisant les formes qu'on leur montre.

Au fil des méthodes essayées et des renseignements glanés, il m'apparait aujourd'hui primordial  :

  • d'apprendre à gérer l'espace de la feuille,
  • d'avoir des outils pour verbaliser les tracés et d'apprendre à le faire,
  • de travailler d'abord la maîtrise du geste en lui-même avant sa réduction à une taille d'écriture standard.

Je m'appuie donc depuis plusieurs années sur deux méthodes qui mettent en oeuvre ces principes et dont je suis réellement satisfaite. :

1. Abécécriture du site Matern'ailes

La méthode Abécécriture propose un travail d'apprentissage de l'écriture des lettres capitales en verbalisant les tracés à partir d'animaux qui suivent les contours de la lettre. On peut travailler tout d'abord avec le doigt en plaçant les animaux sur un support avec de la farine, du sable,... puis sur des fiches effaçables.

Les fiches effaçables sont bien adaptées pour des enfants n'ayant pas encore un geste précis : les lettres à écrire sont de grande taille, chaque fiche est organisée pour que l'enfant commence avec tous les repères présents pour tracer la lettres, puis continue en enlevant petit à petit les repères pour que l'enfant trace la lettre dans un espace blanc.

La méthode propose également des fiches effaçables pour les lettres cursives minuscules et majucules, sans les animaux, qui sont un complément pertinent pour la méthode de Danièle Dumont.

2. Le geste d'écriture de Danièle Dumont

La méthode de Danièle Dumont couvre l'ensemble du processus d'apprentissage de l'écriture cursive. Elle se compose d'un livre théorique et de fichiers pour l'élève.

On peut y distinguer 4 grandes étapes dans l'apprentissage de l'écriture :

  1. la gestion de l'espace de la feuille et la tenue du crayon,
  2. l'apprentissage des formes de base de l'écriture cursive,
  3. l'apprentissage de toutes les lettres et leur réduction progressive en taille,
  4. l'apprentissage des majuscules cursives.

En fonction de là où en sont les enfants que j'accueille je peux :

  • utiliser les fichiers tels quels,
  • recopier les exercices des fichiers dans le cahier du jour de l'élève pour que la taille du lignage soit adaptée à son niveau,
  • utiliser des fiches personnelles qui sont une adaptation des fichiers en plus répétitf afin d'être plus proche des capacités d'évolution d'élèves de CLIS.

Dans tous les cas, au moins une fois par semaine, j'essaye de prendre les enfants individuellement ou en très petit groupe en atelier dirigé sur l'ardoise pour découvrir de nouvelles formes, revenir sur des difficultés précises, redonner la verbalisation des tracés,...

Les affichages

J'ai gardé longtemps des affiches toutes simples avec juste la forme et la phrase de verbalisation du tracé, chaque forme sur une feuille de couleur différente. Mais je me retrouve souvent en présence d'enfants qui ne connaissent pas le nom des couleurs et ça devient un vrai casse-tête de désigner les affiches à regarder quand ils ne connaissent ni le nom de la forme ni le nom de la couleur.

C'est pourquoi j'ai choisi d'utliser maintenant des affiches illustrées et colorées (c'est plus agrable) qui contiennent chacune un "dessin/forme" que je sais que je peux nommer aux enfants et qu'ils identifieront : étoile, coeur,... Ce qui me permet maintenant de donner des consignes du type "on regarde l'affiche de la boucle, celle où il y a une petite fille qui tient une étoile", ou encore "la lettre l est dans une des étiquettes en forme d'étoile". Ainsi je peux travailler en atelier sans me lever tout le temps pour aller montrer les affiches ou les étiquettes et les enfants sont capables de diriger le regard vers les affiches que je leur demande d'observer.

 

Les affichages de la boucle.

Flèche vers le haut
2 commentaires