La pochette d'autonomie

Mes élèves ont chacun une "pochette d'autonomie" qui contient des fiches de travail. Elle m'est très utile à bien des niveaux.

Elle me permet d'abord de différencier en donnant des fiches différentes à chaque enfant en lien avec les compétences travaillées en atelier dirigé.

Elle est bien pratique aussi pour "rattraper" les travail fait pendant les prises en charges, les intégrations, les absences : hop je glisse tout direct dans la pochette.

Elle me permet également d'avoir toujours quelque chose à donner à faire aux enfants : les jours où j'ai pas eu le temps de préparer, les jours où ils y a des élèves qui ont fini tous les exercices de la séquence et d'autres pas, quand il y a un remplaçant, quand les enfants vont en répartition, quand c'est la crise et qu'il faut que je m'occupe d'un élève qui craque, quand il y a un éducateur qui est là et avec qui je dois parler,... "Sortez votre pochette !"

Elle est bien pratique aussi en début d'année pour faire travailler les élèves pendant que je fais passer les évaluations individuelles, du coup je n'ai pas à gérer qui a fait quoi et à perdre du temps à distribuer des fiches.

Bref, c'est ma roue de secours permanente et toujours à disposition.

Les élèves l'utilisent aussi pour "s'occuper" quand ils ont fini leur travail s'ils le souhaitent. Et pour les motiver, quand la pochette est vide, ils ont droit à un petit cadeau (oui je sais c'est pas hyper pédagogique mais ca marche !).

Le problème a été pendant un temps que comme je garde les élèves plusieurs années et qu'ils n'avancent pas très vite, je leur redonnais l'année suivante (voir la même année parfois...) des fiches qu'ils avaient réussies l'année d'avant. En même temps ça les entraine, mais si je le fais je veux que ça soit intentionnel. Et puis pour le suivi du travail ca partait un peu dans tout les sens.

C'est pourquoi j'ai décidé de classer toutes mes fiches dans des classeurs par matière et par ordre de difficulté. Ainsi quand un élève a réussi une fiche dans un domaine, je peux lui donner facilement la suivante. Et pour le suivi, j'ai mis en place un document où je note à chaque fois qu'une fiche est faite si elle a été réussie ou pas. Je peux ainsi savoir où les enfants en sont dans les fiches, redonner des fiches qui ont été difficiles pour les refaire avec un accompagnement, ou l'année suivante pour voir si la compétence a évolué. Et quand l'enfant part, le document va dans le dossier scolaire, ainsi l'enseignant suivant pourra lui aussi ne pas donner à l'enfant une fiche qu'il a déjà faite trois fois...

Je l'ai remis en page cette semaine pour plus de clareté.

 

Pour des idées de fichiers pratiques à photocopier pour du travail à réaliser en autonomie, voir la bibliographie.

Télécharger
Evaluation fiches exercices autonomes.do
Document Microsoft Word 88.0 KB
Flèche vers le haut

Écrire commentaire

Commentaires : 4
  • #1

    tinejul (mercredi, 19 septembre 2012 14:19)

    ouah!!! quel boulot! c'est une très bonne idée je trouve pour l'autonomie, mais ça doit te faire faire un paquet de photocopies! en tout cas merci pour l'idée et le travail sur le document d'évaluation!

  • #2

    Zoune (jeudi, 20 septembre 2012 18:24)

    Pareil : ouaaaaaahhhh ! ;-)

  • #3

    Tampopo (jeudi, 20 septembre 2012 18:53)

    Merci !
    En fait non, ca ne fait pas beaucoup de photocopies. Une fois le livret photocopié, il me dure jusqu'à ce que l'élève s'en aille, donc ca peut durer jusqu'à 6 ans. C'est rentabilisé. Après pour les fiches d'exercices en elles-mêmes, ca va aussi, en gros ca me fait une vingtaine de photocopies par élève et par mois. Je choisis exprès des fiches qui ne sont pas "des photocopies pour rien": des feuilles que l'élèves fait en 2 minutes. En général les fiches que je leur propose prennent bien 10 minutes à faire au minimum.

  • #4

    Magali (mercredi, 03 octobre 2012 10:32)

    Bonjour,
    je fonctionne avec un système un peu similaire et mes élèves adorent !
    EN fait, je glisse dans les pochettes tous les exercices d'application de la semaine en français, mathématiques, quelques exos de lecture (type "bien lire") + l'écriture. Les élèves ont la semaine pour faire tout ce qui est écrit sur le "menu" collé sur la couverture. les premières semaines je récompense ceux qui ont terminé toute la pochette dans les temps, puis, je n'ai plus besoin de le faire.
    Avantages :
    - ils savent ce qu'ils doivent faire quand ils travaillent seuls ou parfois avec l'EVS.
    - ils ont toujours quelque chose à faire si jamais je dois être en réunion ou si je suis malade, ou encore s'il y a le moindre imprévu.
    - Ils ont l'impression de choisir ce qu'ils font puisqu'il n'y a pas d'ordre imposé.
    - Ils gagnent en autonomie.
    - si un élève est absent (inclusion, Prise en charge, maladie...), le travail est glissé dans la pochette, je ne l'oublie plus.

    Inconvénients :
    - demande du temps en début d'année pour préparer les premières pochettes, faire les photocopies d'avance (mais après, ça roule et je n'imagine plus travailler autrement!),
    - somme de correction plus importante en fin de semaine surtout avec certains retardataires.
    - Certains n'ont pas d'autonomie pour faire un travail minimum scolaire au début de l'année....